Trump où la provoc de trop!

N’étant pas « trop »calé en politique, je ne vais pas m’attarder sur les enjeux géopolitiques de notre bonne planète… Quoique…

Mais sur mon côté humaniste et ma fibre maternelle, j’en connais un rayon, et là je sors de mes « gongs ».

Oh je ne vais pas faire pleurer dans les chaumières.. Non, je vais juste me remémorer les heures sombres de notre histoire.

Des images gravées dans nos mémoires à jamais et qui aujourd’hui ressurgissent à travers ces images insoutenables en provenance de l’escalade toute puissante de Donald Trump.

Oh je ne vais pas vous mentir, il me faisait bien rire le blondinet rouquin au teint carotte avec ses petites phrases assassines comme par exemple le jour où il a chargé « bassement » le col du pauvre costume de notre président Emmanuel Macron.

Un petit jeu de gué-guerre savamment orchestré qui donne le ton sur l’attitude incontrôlable du personnage.

Car il l’est… Incontrôlable.

Il nous met ses couilles sur la table (excusez-moi) pour cette vulgarité soudaine en nous faisant une démonstration d’autorité. « Je suis le plus fort » et je vous le montre.

Moi, je sais diriger mon pays!.. Et vous autres, êtes des Guignolos… Quand l’ego prend le dessus.

Saura-t’il pourtant être à la hauteur de MartinLuther King avec son I Have A Dream!!!!! Lâchement assassiné…

Saura-t’il défier Rosa qui un jour osa dire NON à un blanc qui voulait prendre sa place dans un bus…

La seule femme noire à s’être levée dans ce « putain de bus » et qui a ouvert la voie à Mandela.

Aujourd’hui, sous prétexte que Monsieur Trump ne veut pas accueillir dans son pays des immigrés mexicains, il prend une mesure radicale:

Les parquer derrière des grillages sur des lits en mousse à même le sol.

Emprisonnés des parents qui ont osé fuir leur pays… Des sans-papiers qui se retrouvent dans des cellules, dans des camps…

Mais le comble, c’est qu’il a décidé d’arracher ces milliers d’hommes et de femmes à leurs enfants.

Choquant, humiliant, traumatisant, écœurant, je n’ai pas de mots pour qualifier l’attitude de ce marchand de tapis qui certes a peut-être réussi dans les affaires, mais qui depuis son élection n’est pas digne de représenter son pays: Les États-Unis d’Amérique.

Des enfants et des nourrissons détenus depuis des mois dans des centres de mineurs où bien dans des services douaniers aux frontières américaines.

Entassés dans des cages sur des matelas de fortunes à même le sol, criant et pleurant leurs parents…

C’est inhumain, intolérable, inacceptable.

Il va bien falloir qu’il comprenne que ce n’est que le début… Que cette crise migratoire ne va plus s’arrêter.

Vouloir garder une Amérique « blanche » ne peut que susciter des inquiétudes sur l’avenir de notre monde.

Carter, Bush, Obama et même Melania Trump qui pour une fois ose prendre la parole et s’opposer à son mari en scandant: « Il faut gouverner avec le cœur ».

4 femmes… 4 femmes qui s’opposent à cet homme qui au final ne veut rien entendre et réitère ses positions en ne pensant qu’à une seule chose: Garder son électorat et être réélu.

Oui la crise migratoire est un fléau. Il va falloir la gérer, elle ne s’arrêtera pas…

Mais il va falloir la gérer de façon humaine… Pour que plus jamais nous ne devions nous retrouver face à des méthodes inhumaines, qui immanquablement pousseront l’homme à commettre des crimes inimaginables.

Inimaginables au 21 siècle.

« La Provoc De Trop«  par Les Tendances De Flo.

Publicités

Une réflexion sur “Trump où la provoc de trop!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s